Plus de la moitié des camions contrôlés ce mardi au Luxembourg ne respectaient pas la loi. Un constat qui revient hélas souvent...

Le métier de routier est réputé pour être difficile, et soumis à des exigences qui poussent souvent les routiers et leurs employeurs à franchir la ligne rouge.

Preuve en est, encore une fois, lors d'un contrôle routier réalisé ce mardi dans les trois pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg). Au Luxembourg, c'est l'Administration des Douanes et Accises qui a effectué ces contrôles à Dudelange.

Et le résultat est pour le moins inquiétant. Les inspecteurs ont contrôlé un total de 80 camions au Benelux: 26 en Belgique, 12 aux Pays-Bas, et 42 au Luxembourg. Au total 69 infractions ont été enregistrées: 29 en Belgique, 13 aux Pays-Bas en 27 au Luxembourg.

Au cours des inspections, les camions ont notamment été contrôlés quant à l'utilisation correcte du tachygraphe, au respect des périodes de conduite et de repos et aux réglementations techniques (arrimage du chargement, ceintures de sécurité, documents de bord).

L'objectif de cette coopération entre pays du Benelux est de permettre "une surveillance plus uniforme du transport routier, des économies, une concurrence loyale entre les transporteurs, des conditions de travail adéquates pour les conducteurs et une meilleure sécurité routière." Les trois pays jouent ainsi un rôle de pionnier au sein de l'Union européenne, où le dumping social et la concurrence déloyale font souvent des ravages.