Un cycliste messin fait le buzz avec sa vidéo où il rend son mégot à une automobiliste. Surprise par cette "bonne action", la pollueuse a une réaction pas banale.

"Ca arrive pas souvent, mais ça me fait toujours plaisir de rendre les mégots aux gens" ironise le cycliste Marc, alias "Vélotaf Metz" sur Twitter. Celui qui se décrit comme "vélotafeur militant. Coursier à vélo à mes heures perdues. Dramaqueen. Soja en vélo. Gros connard à GoPro" a encore frappé dans une vidéo postée ce mercredi:

Dans cette vidéo, on voit donc le cycliste patienter tranquillement à un feu rouge de l'avenue Foch à Metz (Moselle), lorsqu'une automobiliste située devant lui passe le bras par la fenêtre pour jeter négligemment son mégot. Le cycliste se rapproche alors, saisit le mégot et le rend gentiment à sa propriétaire... qui étonnamment, lui répond "merci", récupère le mégot et tapote la cendre, comme si de rien n'était!

Le cycliste a eu de la chance de tomber sur une automobiliste visiblement gênée par son geste, mais il est certain que d'autres pollueurs, vexés par cette leçon de civisme, auraient pu réagir plus violemment.

JETER UN MÉGOT PAR TERRE, CE N'EST "PAS GRAVE", QU'ILS DISENT...

Hélas, arrivera-t-on un jour à faire comprendre à certains fumeurs que jeter un mégot par terre est illégal... et surtout franchement dégueulasse? Jeter un mégot, que cela soit en ville ou dans la nature, ce n'est jamais banal, ce n'est jamais "pas grave".

RTL

Voilà ce que des volontaires avaient ramassé dans les rues de Bruxelles...en à peine 3 heures. / © Page Facebook (Leo not happy)

Par exemple, la ville de Differdange avait calculé que 30% des déchets jetés en ville sont des mégots. Ceux qui confondent le sol avec un cendrier génèrent une pollution monstre qui coûte énormément à la collectivité, aggrave l'insalubrité de nos villes, sans oublier les risques d'incendie dans les zones sensibles. Rappelons aussi qu'un mégot de cigarette contient de l’acétate de cellulose (du plastique), traité au dioxyde de titane. Lorsque l’on fume une cigarette, le mégot se charge également des résidus contenus dans le tabac fumé : goudron, ammoniac, radium et autres substances qui font que chaque mégot jeté dans la nature pollue en moyenne 500 litres d'eau et met 12 ans avant de se dégrader complètement. 

Rappelons aussi qu'une amende de 135 euros sanctionne en théorie les pollueurs qui se font prendre (hélas trop rarement). Et qu'il existe des solutions pour éviter de semer ses mégots partout, comme les cendriers dans les voitures, ou les cendriers de poche pour les piétons. Et même si c'est encore rare, il existe même des filières de recyclage, comme Me-go en Bretagne, qui permettent d'éviter que ces mégots finissent à la poubelle puis à l'incinérateur, où ils partent une dernière fois en fumée... en polluant l'air que l'on respire tous!