Pour la première fois depuis sa mise en activité, la centrale nucléaire de Cattenom ne va plus produire d'électricité pendant plusieurs jours. Faut-il craindre une pénurie?

En service depuis 1986, la centrale de Cattenom n'avait jamais connu pareille situation: la totalité de ses quatre réacteurs est mise à l'arrêt pour plusieurs jours.

Les unités 3 et 4 font "toujours l’objet d’expertises sur des portions de tuyauteries sur un circuit auxiliaire au circuit primaire principal.". L'unité n°1 est pour sa part à l’arrêt depuis le 10 juin pour rechargement du combustible et la réalisation de près de 12 000 activités de maintenance.

Et nous venons d'apprendre que le réacteur restant, le n°2, est à l'arrêt depuis la nuit du 24 au 25 juin. "Cet arrêt, de courte durée, permettra aux équipes d’intervenir sur un système de ventilation du bâtiment réacteur qui présente un débit insuffisant. Il s’agit d’un arrêt préventif, les systèmes de sûreté du réacteur sont pleinement disponibles et fonctionnement correctement" peut-on lire dans une communication d’EDF-CNPE de Cattenom.

Mais pas d'inquiétude, prévient l'opérateur, les foyers français resteront alimentés grâce à un réseau qui dénombre 56 réacteurs en France, et dont actuellement 29 tournent à plein régime.