À Paris, une vente de chaussure particulière se déroule : 200 paires de baskets très rares.

Il y a par exemple celle signée par le créateur américain Virgil Abloh, décédé il y a quelques mois : "Sans la signature, c'est déjà une paire qui est collectionnée et assez rare. Si on y ajoute la signature, ça devient un modèle complètement unique" justifie le consultant Nicolas Kerkeny. Cette paire de chaussure hors du commun est estimée à 12.000€.

D'autres chaussures sont aussi rares, comme celles retraçant deux moments phares de la carrière du basketteur Michael Jordan. Selon Nicolas Kereny, "Ce genre de packs collectors, ils peuvent être tirés à 50.000 unités au monde".

Si vous êtes plutôt familiers avec la musique urbaine, une autre collaboration retiendra votre regard, celle entre la filiale de Nike, Jordan, et le rappeur Travis Scott : "c'est le premier qui a intronisé le swoosh (le logo de Nike, ndlr) à l'envers" précise Nicolas. Cette particularité et la notoriété de l'artiste font monter le prix de cette paire à 1650€, au prix plancher.

D'une centaine d'euros à plusieurs milliers, il y en a pour tous les budgets. Le point commun entre toutes les chaussures mises en vente, est qu'elles n'ont jamais été portées. Elles n'ont d'ailleurs pas vocation à l'être : ces baskets sont considérées comme des objets d'art. "On a un peu l'audace de croire que ces ventes publiques vont servir à créer une deuxième cotation, celle qui est objective, celle à partir de laquelle on va pouvoir se baser pour faire une donation, un partage, une donation" explique Alexandre Millon, commissaire-priseur.