Un habitant de Liège a retrouvé ses billets déchiquetés par son propre chien. Heureusement, la banque lui a échangé toutes ses coupures.

Comme beaucoup de chiots, le jeune Sally mordille tout ce qu’il trouve et ce, malgré les séances d’éducation auxquelles son maitre Grégory l’accompagne. Un petit désagrément du quotidien qui s'est avéré extrêmement fâcheux lorsque le chiot s’en est pris à… une enveloppe contenant 1.500 euros en billets de banque.

RTL
RTL

"Cette somme devait me servir à mettre un acompte sur une voiture. J’ai déposé l’enveloppe sur le buffet de la cuisine tout en prenant le temps de bien la cacher derrière un cadre. Je me suis absenté deux heures dans mon garage pour bricoler et lorsque je suis rentré dans la maison, j’ai eu l’immense surprise de découvrir l’enveloppe ainsi que les billets déchiquetés et éparpillés sur le coussin du chien". En colère contre son ami à quatre pattes ? "Pas le moins du monde. C’est à moi que j’en voulais parce que j’aurai dû prendre plus de précautions", raconte Grégory.

Un véritable puzzle

Un manque de vigilance qui l’amène à se questionner : "Vais-je pouvoir trouver une solution pour récupérer mon argent ?" Dans un premier temps, Grégory a sorti son papier collant pour reconstituer le plus possible les billets. "C’était un véritable puzzle. J’y ai passé la soirée. Certains étaient plus ou moins complets et d’autres plus fortement endommagés. Je me doutais bien que je n’allais pas pouvoir les utiliser dans cet état".

Avec son butin amoché, Grégory s’est renseigné auprès de sa banque : "On m’a répondu qu’il fallait que je m’adresse à la Banque Nationale de Belgique. Le problème, c’est qu’il n’y a qu’un seul guichet et qu’il se trouve à Bruxelles. J’habite Liège. Ma banque pouvait prendre en charge la procédure, mais cela allait prendre plusieurs semaines. J’ai donc pris congé et je me suis rendu moi-même à Bruxelles".

RTL

Echanger des billets déchirés
"Il faut que plus de 50% du billet existe"

En Belgique, seule la Banque Nationale (BNB) peut effectuer un échange d’argent immédiat, mais attention, sous plusieurs conditions. Geert Sciot, porte-parole de la BNB, nous les explique : "Premièrement, il faut que la détérioration du billet soit involontaire. Ensuite, il faut aussi que plus de 50% du billet existe. Ce critère est très important parce que sinon la personne pourrait venir échanger son billet deux fois."

Grégory, dans son malheur, cochait donc toutes les cases. "Sauf que mes billets étaient trop reconstitués. Ils ont donc dû faire l’objet d’une vérification approfondie. Une vérification de minimum 10 jours ouvrables".

Pour Geert Sciot, cela peut arriver parfois. La Banque Nationale de Belgique prête très attention à la lutte contre le blanchiment d’argent : "L’échange d’argent est une technique utilisée pour blanchir de l’argent. Nous devons donc redoubler de prudence et respecter la législation". Dix jours après avoir déposé son argent à Bruxelles, le Liégeois Grégory a dû se rendre à nouveau dans la capitale. "Les virements n’étaient pas possibles. J’ai trouvé ça très embêtant de devoir faire l’aller-retour".

La Banque Nationale de Belgique nous informe également qu’elle travaille sur la qualité des billets pour que ce genre de dégât quotidien arrive de moins en moins. "Nous essayons avec l’expérience de rendre nos billets plus solides et durables. Souvent, les personnes pensent que les billets sont faits en papier mais, en réalité, ils sont fabriqués avec du coton".

Quoi qu’il en soit, Grégory est très content d’avoir pu récupérer l’entièreté de sa somme, au centime près.