Un jeune homme a délibérément poussé une femme sur les rails du métro vendredi vers 19h45 dans la station Rogier à Bruxelles, selon des informations parvenues en soirée à l'agence de presse Belga.

La porte-parole de la Stib An Van hamme confirme qu'une personne a été trouvée sur les voies, mais qu'elle a pu être remontée sur le quai rapidement. Le parquet de Bruxelles n'est pas encore en mesure de communiquer sur cette affaire.

"Le conducteur a freiné en voyant la personne sur les voies et s'est arrêté à temps", a expliqué An Van hamme. "Le conducteur a très bien réagi, mais il est quand même sous le choc et la personne également". La victime ne serait a priori pas blessée, mais cela reste à confirmer.

D'après les informations communiquées à Belga, l'auteur, un jeune homme a priori majeur, a poussé la femme dans le dos alors qu'un métro était en approche. Il s'est ensuite enfui en courant. Le conducteur du métro a effectué un freinage d'urgence. Il n'a pas heurté la victime. Des passagers sont alors descendus sur les voies pour la remonter sur le quai.

Le trafic du métro a été interrompu entre les stations Elisabeth et Arts-Lois jusqu'à 20h15.

Le suspect arrêté dans la station Rogier à Bruxelles a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction, a indiqué samedi en fin d'après-midi le parquet de Bruxelles.

Il a été inculpé pour tentative de meurtre. Le juge d'instruction a de plus désigné un expert psychiatre afin d'évaluer sa santé mentale.

Ce samedi, la STIB, la société de transport en commun bruxelloise, a réagi au drame évité de justesse. La STIB a réagi via Twitter: "Courage à la victime de l’acte lâche hier à Rogier. Nous tenons à rendre hommage à notre conducteur qui a évité une tragédie grâce à sa réaction rapide. Il peut compter sur notre soutien. Nous sommes confiants que le tribunal infligera une sanction appropriée à l'auteur."