Le gouvernement français a décidé de renforcer les règles sanitaires pour rentrer sur le territoire français face à la cinquième vague de l'épidémie de coronavirus.

Depuis plusieurs semaines, les personnes non vaccinées qui voulaient se rendre en France métropolitaine en provenance de plusieurs pays comme l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, l'Estonie, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et le Royaume-Uni, devaient présenter un test antigénique négatif datant de moins de 24 heures avant le déplacement, selon un décret publié au journal officiel.

À cette liste s'ajoutent désormais le Luxembourg, la Suisse et la Pologne, qui sont considérés comme des pays "sous surveillance" en raison d'une situation sanitaire particulièrement dégradée.

Les personnes non-vaccinées en provenance de tous ces pays peuvent donc se rendre en France, à condition de présenter "un test ou examen de dépistage" de moins de 24 heures. Une nouvelle mesure sanitaire entrée en vigueur cette semaine.

Ne sont pas visés par ce durcissement les frontaliers ou les déplacements de moins de 24 heures à moins de 30 kilomètres du lieu de domicile.