Pour une improbable histoire de factures impayées, les CFL ont été victimes d'une coupure de courant dans les gares françaises de Volmerange-lès-Mines et Audun-le-Tiche.

Même les CFL peuvent se mettre EDF à dos. Pendant quelques jours, les quais des gares de Volmerange-lès-Mines et Audun-le-Tiche étaient plongées dans le noir. La faute à un imbroglio impliquant des factures impayées.

Interpellé par le député Fred Keup (ADR), le ministre de la Mobilité François Bausch a confirmé que l'électricité avait été coupée quelques jours... à cause d'une mauvaise adresse de facturation.

Selon le ministre, un changement réalisé au 1er janvier dans le contrat avec EDF a conduit le fournisseur français à envoyer les factures à la mauvaise adresse. Sans que les CFL puissent être informés, et sans règlement des dernières factures, EDF a donc purement et simplement coupé le courant. Outre l'absence d'éclairage, les bornes d'achat étaient également à l'arrêt dans les deux gares situées en France mais gérées par les CFL.

Pour couronner le tout, le numéro de contrat des CFL avait été modifié et le service client d'EDF s'est avéré être "difficilement joignable depuis l'étranger". C'est finalement un employé français des CFL qui s'est chargé de contacter le fournisseur avec son numéro personnel.

Le problème a pu être réglé "en deux jours" et aucune plainte ni incident n'ont été signalés dans les gares, confirme François Bausch.