Certains membres du gouvernement réfléchissent à la possibilité de compresser une semaine de 5 jours (38h) en 4 jours afin d’octroyer plus de flexibilité aux travailleurs.

Beaucoup de patrons y sont favorables, alors que les syndicats sont beaucoup plus frileux.
La semaine de 4 jours refait surface dans le débat politique. Proposée par le MR, la semaine de 38h serait ainsi divisée en 4 journées de 9h30 de travail. Quel est l'intérêt ? Pour Christophe Bombled, "c'est une plus grande flexibilité pour le travailleur entre sa vie professionnelle et sa vie privée". Député fédéral MR, il défend la proposition de son parti: "Il est important que le travailleur est un droit à la déconnexion et de profiter pleinement de 3 jours de repos où il peut se consacrer à d'autres tâches que son activité professionnelle", estime-t-il.

Des journées de 9h30, ce n'est pas trop long? "Ce serait sur base volontaire donc il n'y a aucune obligation. Tout cela doit se faire en parfaite concertation entre le travailleur et l'employeur", rassure Christophe Bombled.

Mais en réalité, les avis divergent. Pour Christophe Lacroix, député fédéral PS, "c'est très mauvais comme proposition". Pour lui, "on doit réduire le temps de travail". Il explique: "D'abord parce que ça va contre le sens de l'histoire: on est dans une opération de réduction du temps de travail depuis 1921. Pourquoi ? On est confronté à un chômage de masse et on va aller dire aux travailleurs qui sont déjà sous pression aujourd'hui 'vous allez encore travaillez plus, 10 heures par jour'? Donc nous, ce que nous voulons c'est une réduction du temps de travail, c'est-à-dire une semaine à 32h, une réduction collective et concertée avec les patrons et les syndicats, secteur par secteur pour revivre et avoir un jour avec sa famille", détaille-t-il.

"Toyota au Japon l'a fait, Microsoft au Japon l'a fait et LDLC à Lyon aussi récemment. Et le PDG de LDLC a déclaré: 'Les gens vont être plus heureux et vont être plus efficaces. Si un salarié est heureux, cela s'entend et c'est bon pour mon entreprise'. La productivité est renforcée, c'est "win-win" pour l'employeur et le travailleur", estime le député fédéral PS.

Pour Nadia Moscufo, la proposition du MR est "une grosse arnaque". "On va casser la journée des 8h  alors qu'on s'est battu pour l'avoir. Et ce n'est pas en compressant les heures de travail qu'on va l'alléger. Dans ce pays, on a un demi million de travailleurs malades de longues durées. Les mesures feront augmenter ces chiffres".