Une plainte a été déposée par les parents pour "mise en danger d'autrui" après que leur enfant a été oublié dans un bus scolaire pendant plusieurs heures.

Difficile de rester calme lorsque l'on n'aperçoit pas son fils descendre du bus qui le ramène de l'école. La maman du petit a fait part de sa colère sur les réseaux sociaux et a également témoigné pour nos confrères du Républicain Lorrain.

Alors qu'en fin d'après-midi, sa fille descendait du bus avec les affaires de son frère remises par l'école, aucune trace de ce dernier. Où était donc passé le garçon de trois ans? La mère, paniquée, téléphone d'abord à la nounou chez qui le petit a mangé à midi, qui lui confirme que le petit est bien reparti vers la maternelle dans le bus de 13h. Mais les responsables de l'établissement lui répondent que "personne n'avait réceptionné l'enfant et qu'ils pensaient qu'il était resté chez sa nounou".

Finalement, le garçon prénommé Isayah sera retrouvé au commissariat de Val de Briey, le conjoint ayant été prévenu juste avant par les policiers qui eux-mêmes avaient été alertés par un passant. Celui-ci avait immédiatement appelé la police après avoir repéré le jeune garçon abandonné dans le bus près de l'hôpital Maillot. Légèrement déshydraté, Isayah allait bien et était très heureux de retrouver ses parents après "deux heures passées seul à l'intérieur du véhicule! Il a probablement dû beaucoup pleurer avant de s'endormir", explique la maman qui a donc porté plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Un responsable a déclaré que "la municipalité de Val de Briey assumait son entière responsabilité" tout en précisant qu'une accompagnatrice scolaire est présente dans chaque bus affrété par la commune, mais elle n'aurait pas vu l'enfant lors de son contrôle. Une situation traumatisante également pour l'équipe du bus car elle ne comprend pas comment le petit a pu être oublié sans que personne ne s'en rende compte. Un compteur manuel sera installé et le maire recevra les parents samedi.

Bouleversée, la directrice de la maternelle Yvonne-Imbert a présenté ses excuses aux parents et a expliqué qu'elle n'a pas pu leur téléphoner afin de connaître les raisons de l'absence du petit Isyaha ainsi que deux autres enfants absents ce jour-là, "comme souvent dans les premiers jours suivant la rentrée".