Le Luxembourg et la Belgique ont acté plusieurs nouveaux accords ce mardi lors du sommet Gäichel. Dont un sur le fonds des frontaliers.

Cette 11e réunion Gäichel entre Belgique et Luxembourg, qui marque aussi les 100 ans de l'Union économique belgo-luxembourgeoise, a été riche en annonce.

Outre la nette amélioration de l'accord sur le télétravail pour les frontaliers, les deux pays ont également trouvé un terrain d'entente pour revaloriser le fonds Reynders. Cette enveloppe, qualifiée de fonds des frontaliers en Belgique, est alimentée par les accises prélevées au Luxembourg sur certains produits. L'argent est ensuite redistribué aux communes comptant de nombreux frontaliers parmi leurs résidents.

Pour la Belgique, c'est une entrée d'argent évaluée jusqu'ici à 34 millions d'euros. Mais dès 2022, ce montant va être rehaussé à 48 millions d'euros, ont expliqué ce mardi les deux gouvernements. Avec une hausse de 5% applicable chaque année, soit 2,4 millions d'euros. De quoi apporter de la "prévisibilité" aux deux parties.

Les deux pays ont convenu de se donner rendez-vous dans dix ans pour revoir le mécanisme.