En Belgique, les prix ont augmenté dans beaucoup de restaurants depuis que ceux-ci peuvent à nouveau accueillir leurs clients... Mais il ne faut pas accuser trop vite un "effet covid", car il existe une autre raison à cela.

En Flandre, la fédération horeca reconnait que 1 restaurant sur 2 a augmenté ses prix après le confinement. Une hausse de 5% en moyenne.

Nous avons rencontré un restaurateur wallon, à Gosselies. Il évoque lui aussi une augmentation de moins de 5%, mais elle serait liée au prix des matières premières. "Tout a augmenté, comme chaque année. Tous les produits: les légumes, les viandes, etc. Ici, peut-être qu'on le remarque plus parce qu'on est resté fermé durant 9 mois", explique Tienchi Chi. L'idée n'est donc pas de récupérer l'argent perdu pendant le covid. "Ces 9 mois perdus, on ne les rattrapera jamais".

Et vu qu'il y a eu des aides financières, la transparence est importante. "Il y a eu les aides régionales, et la TVA à 6% jusqu'au 30 septembre, et on espère que la mesure pourra être prolongée", nous a expliqué Luc Marchal, président de la fédération horeca dans le Hainaut. Il confirme qu'en Wallonie, la plupart des hausses sont dues à l'augmentation des prix des matières premières, et non à l'envie de s'enrichir sur l'engouement des clients.