Selon la députée française Isabelle Rauch, l'accord rendant le télétravail illimité pour les frontaliers français employés au Luxembourg va officiellement être prolongé de plusieurs mois.

Après avoir trouvé un accord avec son voisin belge pour prolonger le télétravail, le gouvernement luxembourgeois est parvenu sécuriser les prochains mois de télétravail avec la France.

Contrairement aux Belges, qui ont pour l'instant deux dates à retenir (30 septembre pour l'accord sur l'imposition du télétravail, 31 décembre pour l'affiliation à la sécurité sociale), la situation des Français est plus simple: le télétravail restera illimité jusqu'au 30 septembre. Et un accord portant sur la même date est en cours de négociation avec l'Allemagne, avait expliqué Xavier Bettel vendredi.

Bien que les gouvernements français et luxembourgeois n'aient pas encore formellement annoncé avoir trouvé un accord, la députée de la Moselle (LREM) Isabelle Rauch l'a confirmé sur son compte Twitter samedi: "Le Premier Ministre Jean Castex m'a confirmé ce matin que les mesures d'urgence en faveur du télétravail étaient prolongées jusqu'au 30/09. Je sais que cette mesure était attendue par les frontaliers et je me réjouis d’avoir été entendue !" 


Concrètement, en plus de leur salaire qui restera imposé au Luxembourg, les frontaliers seront assurés de ne pas basculer sur le système de sécurité sociale français. "Jusqu'au 30 septembre, les jours télétravaillés ne seront pas pris en compte, ni au titre du seuil fiscal - les 29 jours - ni au titre du seuil social - les 25%" assure la députée de la majorité présidentielle. Selon elle, l'information sera rendue officielle ce début de semaine.

Bien qu'elle va contribuer à limiter le retour des frontaliers français au Grand-Duché - ce qui ne fait pas les affaires de l'horeca par exemple - la prolongation du télétravail va simplifier l'été des travailleurs et de leurs employeurs. Elle marque aussi un nouvel effort diplomatique du Luxembourg, dont le ministre des Finances Pierre Gramegna avait déclaré vouloir "continuer à favoriser le télétravail et réduire la mobilité tant que la majorité de la population n'est pas vaccinée". 

Selon Xavier Bettel, l'accord concernant le télétravail pourrait même être porté jusqu'au 31 décembre 2021. Des négociations sont toujours en cours entre le Luxembourg et ses voisins. L'affaire est déjà à moitié entendue avec la Belgique, puisque l'accord sur la sécurité sociale vaudra jusqu'à la fin de l'année. Reste à concrétiser les efforts déjà consentis pour mettre tous les frontaliers sur un pied d'égalité.