Disponible à l'achat le 17 juin, la nouvelle carte "AvantageS" de la SNCF s'adresse aussi aux luxembourgeois. Mais pas le futur forfait annuel télétravail, qui ne concerne pas non plus les travailleurs frontaliers.

Le panel des offres de réductions "Loisirs" proposées par la SNCF se simplifie. À partir du 17 juin, fini les différentes cartes Avantages, jeune, famille, sénior ou week-end, disponibles selon le profil de l'usager, la compagnie ne propose qu'une carte pour tous, baptisée "AvantageS".

Au même prix qu'avant, 49 euros l'année, elle offre plusieurs avantages à ses détenteurs. Les Luxembourgeois qui veulent voyager en train vers et dans l'Hexagone peuvent en bénéficier.

DES PRIX RÉDUITS ET PLAFONNÉS

Muni de cette carte, le voyageur obtient 30% de réduction garantis sur ses billets de 2nde et 1ère classe et de 60% sur ceux des enfants, jusqu'à 3, qui l'accompagnent. De plus, la nouvelle formule intègre un plafonnement des prix en 2nde classe dans les Intercités comme dans les TGV INOUI.

Selon la distance parcourue, les prix maximums seront de: 39€ pour les trajets de moins de 1h30, 59€ de 1h30 à 3h et 79€ pour plus de 3h. Pour les enfants accompagnants, les prix plafonnés sont de 19€, 29€ et 39€ pour les mêmes critères.

Par exemple, le trajet en TGV Luxembourg-Paris sera à 59€ maximum pour un adulte muni de la carte et de 29€ maximum par enfant l'accompagnant. Des prix plafonnés que la SNCF garantit "même à la dernière minute". Seule limite, le remplissage des trains.

ET POUR LES PROFESSIONNELS ?

La nouvelle carte est destinée à des trajets dits de "Loisir". La catégorie des 28-59 ans souhaitant voyager en semaine sans enfant n'est pas ciblée par l'offre, comme c'était déjà le cas avant. "La très grande majorité des adultes sans enfants qui voyagent en semaine sont des professionnels", explique Charlotte Caillaux, attachée de presse Voyage SNCF. Elle conseille alors de se tourner vers les abonnements professionnels.

La compagnie de chemin de fer française a aussi annoncé la création pour septembre d'un forfait annuel télétravail, "pour accompagner le développement du travail à distance". "40% de réduction par rapport à l'abonnement classique" sont promis pour 250 trajets annuels. Mais dans ce cas, les résidents luxembourgeois et les travailleurs frontaliers qui voyagent vers le Grand-Duché ne sont pas concernés.

En effet, ce forfait s'applique pour des trajets en TGV INOUI ou en Intercités. La majorité des frontaliers qui prennent le train bénéficie d'abonnement de TER et Charlotte Caillaux rappelle que "l’abonnement TER est un abonnement régional qui ne permet pas à ses titulaires de voyager sur TGV". Elle ajoute "l’abonnement TGV « Mon forfait annuel Télétravail », n’est pas déployé pour des trajets en TGV entre la France et le Luxembourg."