Le prix de l'immobilier incite beaucoup de résidents à regarder au-delà des frontières du Luxembourg. Et si les prix ont également augmenté aux frontières, certaines communes restent (très) abordables.

Ce n'est plus un secret: au Luxembourg, devenir propriétaire n'est plus à la portée de tout le monde. L'explosion des prix de l'immobilier y est pour quelque chose mais le coût de la vie aussi. C'est pourquoi, de plus en plus de résidents envisagent d'aller s'installer dans un des pays voisins et c'est évidemment aussi un des facteurs qui incite les travailleurs frontaliers à élire domicile de l'autre côté de la frontière.

Et si l'augmentation des prix de l'immobilier luxembourgeois ont contribué à une hausse significative des prix aux frontières, certaines communes restent plus abordables que d'autre. Dans sa dernière étude, atHome Group a révélé les trois communes les moins chères situées aux trois frontières du Grand-Duché de Luxembourg. Dans ces localités, situées en France, en Belgique et en Allemagne, acheter un appartement ou une maison à un prix raisonnable est encore possible. Les voici.

En France, la ville frontalière la plus abordable pour l'achat d'un appartement serait Briey avec un prix moyen de 89.576 euros. Pour l'achat d'une maison, c'est la commune de Villerupt qui se voit décerner la palme avec une moyenne de 197.582 euros d'après atHome Group. Des prix très avantageux quand on les compare aux moyennes établies par le groupe immobilier dans la région frontalière française: 166.363 euros pour un appartement et 306.915 euros pour une maison.

En Belgique, la localité la plus abordable pour l'achat d'un appartement est Neufchâteau. Le prix moyen d'un appartement y est de 187.470 euros contre une moyenne de 221.996 euros dans la région frontalière belge. Pour ce qui est de l'achat d'une maison, la ville frontalière la moins chère reste Virton avec un prix moyen de 252.323 euros. À titre de comparaison, la moyenne de prix d'une maison dans la région est de 326.580 euros.

Enfin, la commune frontalière allemande la plus accessible pour acheter un appartement est Saarburg avec un prix moyen de 174.681 euros. En ce qui concerne les maisons, c'est Mettlach qui est la ville la plus bon marché de la région avec un prix moyen de 259.458 euros. Des prix très inférieurs aux moyennes calculées dans la région frontalière allemande par atHome Group et pour cause: pour un appartement, on y paie autour de 291.631 euros et pour une maison 401.522 euros.

RTL

© atHome Group

De quoi donner des idées aux résidents qui auront probablement constaté que ces prix sont bien inférieurs à ceux affichés dans le nord du Luxembourg, région la plus abordable du pays.

À lire aussi: 

- Luxembourg-Ville: Voici les sept quartiers où l'immobilier a perdu de la valeur
Luxembourg: les prix augmentent et "il n'y pas de raison que ça change"
Immobilier: l'année 2021 sera celle du ralentissement de la hausse des prix
Crise sanitaire: le marché de l'immobilier va-t-il craquer?