Une amélioration très nette des facteurs de l'épidémie est en cours en Belgique, notamment chez les personne âgées. Et tout indique que ce phénomène est dû à la vaccination.

C'est une lueur d'espoir qui grandit en Belgique. Les autorités notent que l'épidémie ralentit chez les personnes âgées. Et de manière assez évidente.

"Le point positif, c'est ce qui se passe actuellement dans les maisons de repos et de soins: la situation continue à s'y améliorer de manière nette" a déclaré mardi le Dr Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral belge. "Il y a toujours moins de résidents qui doivent être hospitalisés et qui décèdent du Covid. Ceci, très clairement, fait parallèle à la campagne de vaccination qui se termine en Wallonie et qui est terminée à Bruxelles dans les maisons de repos."
 
Fin 2020, les patients hospitalisés et venant des maisons de repos représentaient 19,1% du total des hospitalisations. Depuis, il y a eu une "diminution progressive" jusqu'à atteindre un taux de 5% de patients venant des maisons de repos fin février. "Nous avons là une cassure qui concorde avec le suivi immédiat de la deuxième dose de vaccination" confirme le porte-parole.

RTL

La courbe verte présente le taux de patients hospitalisés et venant d'une maison de repos. Elle est en baisse nette en février. / © SantéBelgique

Les nouvelles vont aussi "dans un sens favorable" concernant les décès. Les autorités ont enregistré un recul de 36% par rapport à la semaine précédente. "Il faut vraiment noter que cette diminution est essentiellement liée à la diminution des décès dans les maisons de repos et de soins, où ces décès ont diminué de 66%. Chez les personnes qui ne résident pas dans les maisons de repos et de soins, ou dans d'autres institutions, ce taux est resté relativement constant."

Grâce à ce progrès en maisons de repos, les chiffres s'améliorent en population âgée : -51% de décès chez les plus de 85 ans par rapport à la semaine précédente et -32% chez les 75-84 ans. "Alors que chez les tranches d'âge plus jeunes, on n'a pas de modification. Ceci est donc un élément particulièrement encourageant sur l'impact qu'a déjà eu et qu'aura dans les semaines et mois qui viennent, la continuation de la campagne de vaccination dans les populations âgées et à risques."

Globalement, c'est une baisse qui est loin d'être négligeable puisqu'à ce jour, 42% des victimes recensées en Belgique étaient accueillies en maisons de repos.

Dans le même sens, il rapporte que les nouveaux cas se déclarent parmi toutes les tranches d'âge de la population "sauf chez les personnes âgées". La baisse est de -3% de cas chez les plus de 80 ans et de -27% chez les plus de 90 ans.

En dépit de cette amélioration saluée, l'heure n'est pas encore au triomphalisme. "Nous sommes toujours dans une zone orageuse et nous ne savons pas quand le ciel va s'éclaircir" a déclaré Yves Van Laethem par un euphémisme sur l'incertitude des prochaines semaines. Le nombre de cas positifs recensés au niveau national augmente depuis deux semaines. S'il n'y a pas d'explosion, les autorités restent méfiantes car une hausse des infections a toujours conduit à une hausse des hospitalisations.