Les autorités françaises ont mené une grande opération de contrôles près de la frontière luxembourgeoise samedi après-midi. Leur but: vérifier que les automobilistes avaient bien réalisé un test PCR avant d'entrer en France.

Surprise samedi après-midi aux abords de l'A31. La police aux frontières et le peloton autoroutier ont mené d'importants contrôles des automobilistes près de Thionville.

En compagnie du préfet de la Moselle, les autorités ont arrêté 134 véhicules pour vérifier si leurs occupants avaient effectué un test PCR avant d'entrer en France. Une attestation de test PCR négatif et datant de moins de 72h est en effet obligatoire pour tout voyageur arrivant en France depuis fin janvier.

"Cette obligation concerne tous les modes de déplacements (arrivée par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime)" précise le ministère de l'Intérieur français. Les frontaliers ne sont pas concernés par la mesure.

Au total, la préfecture annonce avoir vérifié les documents de 337 personnes à la sortie 43 d'Elange, dans le sens Luxembourg-Thionville. Les contrôles ont conduit à la verbalisation de 13 personnes.