Alors que la totalité des résidents ont reçu une première dose du vaccin Pfizer fin janvier, onze résidents et cinq membres de l'équipe sont positifs au Covid-19.

Comme le rapportent nos confrères du Républicain Lorrain, une personne est également décédée, ce qui a provoqué un dépistage de l'ensemble de la structure. Actuellement, quatorze résidents ont été testés positifs, principalement de manière asymptomatique.

Le séquençage du génome du virus a également révélé la présence du variant sud-africain, qui a pour particularité de circuler plus rapidement, comme l'a expliqué la directrice de l'Ehpad.

Transparence et franc-parler afin de ne pas éveiller les soupçons, les familles sont informées en permanence, une relation quotidienne a été instaurée avec l'ARS (Agence régionale de santé) ainsi qu'avec les médecins et le groupe SOS dont fait partie l'Ehpad. La directrice explique que les gestes barrières sont scrupuleusement respectés avec la suppression des visites, les sorties suspendues ou encore les animations réalisées dans les couloirs afin de permettre aux résidents d'y assister depuis leur chambre.

Des conversations en vidéo entre les résidents et leurs familles sont également organisées.

Les pensionnaires testés négatifs au coronavirus bénéficieront de la deuxième injection du vaccin dans les prochains jours alors que les personnes positives devront encore attendre 90 jours.