Les fêtes non autorisées du Nouvel An se poursuivent... au tribunal. Notamment pour ces trois jeunes homme de Moselle.

Trois jeunes hommes sont convoquées le 17 septembre devant la chambre militaire du tribunal de Metz après l'organisation d'une rave party au Nouvel an à Réding, a-t-on appris mercredi auprès du procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

Deux d'entre eux comparaîtront pour "organisation d'une rave party", "non respect du couvre-feu" et "introduction non autorisée sur un terrain militaire" tandis que la troisième est renvoyée devant le tribunal pour la seule dernière incrimination, a précisé M. Mercuri.

Ces poursuites avaient été diligentées après une rave party qui avait rassemblé quelque 150 jeunes lors de la nuit de la Saint-Sylvestre sur un ancien site militaire.

Cette rave party s'était achevée avec l'intervention vers 01H00 du matin d'une quarantaine de CRS, selon Le Républicain Lorrain. L'enquête de la police a permis le placement en garde à vue d'une première personne puis de trois autres, mais seules trois d'entre elles sont donc renvoyées devant tribunal, a précisé M. Mercuri.