Le ministre-président sarrois n'y va pas avec le dos de la cuillère et qualifie d' "irresponsable" l'assouplissement des mesures anti-covid dévoilées mardi par Xavier Bettel et Paulette Lenert.

Peu avant 15 heures le ministre-président sarrois, Tobias Hans (CDU), a salué via Twitter le feu vert donné par l'Agence européenne des médicaments au vaccin Moderna en glissant: "Espérons que la pandémie perdra son caractère effrayant au fil de l’année".

En revanche, il est plutôt effrayé par les nouvelles restrictions annoncées mardi après-midi par le Premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Santé, Paulette Lenert.

"Je considère honnêtement qu'un assouplissement est irresponsable au vu de tels chiffres élevés d'infection du virus", a déclaré Tobias Hans dans une interview accordée ce mercredi au Saarländischer Rundfunk.

Le gouvernement luxembourgeois a notamment annoncé mardi que les commerces, cinémas, théâtres, salles de sport, piscines et écoles pourraient rouvrir, sous certaines conditions. Mais que les cafés et restaurants resteraient fermés jusqu'au 31 janvier.

"UN FARDEAU POUR LA GRANDE RÉGION"

À l'inverse, l'Allemagne a décidé le même jour de prolonger et de renforcer son confinement partiel jusqu'au 31 janvier.  Incitant notamment les Allemands et donc aussi les Sarrois à réduire encore davantage leurs contacts "au strict minimum". Ecoles, magasins non alimentaires, bars, restaurants, équipements culturels, sportifs et de loisirs restent fermés Outre-Rhin.

Pas plus tard que ce mercredi matin, la cheffe de fraction du CSV, principal parti d'opposition, Martine Hansen, a tiré à boulets rouges sur les décisions gouvernementales en expliquant: "L'Allemagne confine davantage, nous faisons le contraire".

Tobias Hans a également mis en garde contre la propagation possible de la dernière mutation du virus en raison des liens étroits qui existent entre le Luxembourg et la Grande-Bretagne. La décision du gouvernement luxembourgeois est un "fardeau pour la Grande Région", estime Tobias Hans.