Comme le rapportent nos confrères de L'Est Républicain, un terrible accident s'est produit vers 2 heures du matin dans la nuit de vendredi à samedi.

Alors que deux sous-officiers mécaniciens circulaient à bord d'un véhicule personnel alors qu'ils n'étaient pas en service sur la base aérienne, la voiture a embouti un réservoir incendie de l'aérodrome, selon le colonel Alexandra Richard, commandant de la base aérienne 133 située entre Nancy et Colombey-les-Belles.

Il s'agit en fait d'un puits dans lequel de l'eau est stockée afin de pouvoir être utilisée en cas d'incendie.

Le choc, d'une rare violence selon des témoins, a grièvement blessé les deux occupants du véhicule qui seront rapidement pris en charge par les secours militaires et les pompiers de Toul et Nancy. Le chauffeur, âgé de 21 ans et originaire d'Orléans succombera quelques minutes après l'impact. Le pronostic vital du passager, âgé lui de 23 ans, est engagé à l'arrivée des secours. Après une opération en urgence au CHU de Nancy, ses jours ne seraient désormais plus en danger.

Les enquêteurs doivent maintenant élucider plusieurs questions comme la raison pour laquelle ces deux militaires circulaient à bord du véhicule privé sur la base en pleine nuit. Alors qu'aucun autre véhicule ne semble être impliqué dans l'accident, l'enquête devra également découvrir pourquoi le conducteur a perdu le contrôle de la voiture, alors qu'un épais brouillard était signalé sur le secteur la nuit dernière.

Une vitesse excessive pourrait être à l'origine du drame. Des tests d'alcoolémie ont été pratiqués comme dans tout accident mortel.