La date de réouverture des commerces, largement réclamée par les professionnels à un mois de Noël, doit être annoncée prochainement par l'exécutif.

Après l'annonce du report du "Black Friday", plusieurs fédérations de commerçants ont demandé samedi dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron "la possibilité d'ouvrir tous les dimanche" de décembre, alors que le chef de l'Etat doit annoncer mardi une adaptation des règles du confinement.

Pour permettre une réouverture dès le dernier week-end de novembre, ardemment désirée par les commerçants anxieux de pouvoir écouler leurs stocks à l'approche des fêtes de fin d'année, la grande distribution, le petit commerce et le commerce en ligne ont accepté vendredi de décaler d'une semaine le "Black Friday", initialement prévu le 27 novembre.

Ce report, subordonné à la réouverture des commerces avant le 4 décembre et à la validation par les autorités sanitaires d'un protocole sanitaire strict, doit permettre d'éviter des attroupements dans les magasins alors que l'épidémie de Covid-19 sévit toujours.

DATE DE REPRISE ENCORE INCONNUE

La date de réouverture des commerces, largement réclamée par les professionnels à un mois de Noël, doit être annoncée prochainement par l'exécutif.

Le Premier ministre Jean Castex a confirmé samedi l'horizon d'une réouverture "autour du 1er décembre" des commerces, "mais pas des restaurants et des bars", en maintenant toutefois un élément de conditionnalité.

"N'attendez pas ce matin de moi une date précise, parce que mon indicateur, ce sont les critères sanitaires", a expliqué le chef du gouvernement à une délégation de commerçants et d'artisans réunis à la préfecture de côte-d'Or à Dijon : "Ils sont orientés dans le bons sens. Mais on a dit (qu'en) début de semaine prochaine, on devrait avoir une vision consolidée".

Les commerçants souhaitent, eux, que cette réouverture survienne pour le week-end du 28-29 novembre, un des plus importants de l'année à l'approche des fêtes.

"Cette date est cruciale à double titre. Elle permet de réconcilier les impératifs économiques et sanitaires en permettant d'une part aux commerçants de bénéficier d'un week-end supplémentaire et crucial à l'approche des fêtes de fin d'année, et d'autre part d'étaler les flux des clients sur une plus longue période", ont écrit samedi cinq fédérations de commerçants.

Il s'agit de l'association des Commerçants et Artisans des Métropoles de France, la Fédération Française des Associations de Commerçants, le Conseil National des Centres Commerciaux, la Fédération Nationale des Centres-Villes et la Confédération des commerçants de France.

"Pour ces mêmes raisons, mais également pour une question d'équité avec les +pure-players+ du e-commerce, nous demandons que l'ensemble des commerces de France puissent avoir la possibilité d'ouvrir tous les dimanche du mois de décembre", ont-ils ajouté.