Depuis quelques temps, le sort semble s'abattre en particulier sur une famille de la rue de Belvaux à Rédange, ou plutôt sur leurs voitures.

En quelques jours, plusieurs véhicules ont été endommagés par des conducteurs malveillants qui ont emprunté la rue de Belvaux à Rédange, petite commune en Moselle, près de la frontière luxembourgeoise.

Le trafic est assez dense dans cette rue qui relie plusieurs communes françaises à Esch-Belval, et certains automobilistes font preuve d'une grande incivilité lors de la traversée du village.

La vitesse est souvent trop élevée et les riverains notent régulièrement des manœuvres dangereuses en plein cœur du village, où se promènent souvent des familles. Bien que située en pleine ligne droite et à 400 mètres de la frontière, la maison des plaignants n'a pas été épargnée par les chauffards.

En à peine deux ans, ces riverains déplorent pas moins de six dégradations de véhicules et cinq délits de fuite. Flanc complètement griffé, rétroviseur arraché et même un pneu éclaté, les dommages sont élevés. Récemment, même les voitures de remplacement en ont fait les frais.

Quand on n'a pas la place pour garer sa voiture en sécurité derrière un mur ou dans un garage, le véhicule doit être stationné le long de la route et c'est là que se produisent les accidents. Les habitants tentent tant bien que mal de trouver des solutions, mais à long terme, cette situation ne peut plus durer.

Des poteaux avaient été posés par la commune, mais selon les riverains, la situation n'aurait fait qu'empirer depuis leur installation. Les autorités communales envisagent également d'utiliser des caméras aux entrées du village mais c'est surtout le comportement des conducteurs qui doit changer. Le respect des limitations de vitesse est primordial, surtout en plein village et même pendant la nuit.