"Les restrictions sont contre-productives"

Une manifestation contre les mesures renforcées pour lutter contre la propagation du coronavirus a eu lieu dimanche après-midi à la gare du Nord de Bruxelles. Quelque 200 personnes, dont certaines en provenance des Pays-Bas, y ont participé. Contrairement au rassemblement au Parc du Cinquantenaire qui a été dispersé par la police, celui-ci était autorisé.

"Le coronavirus existe et il est dangereux, nous ne le nions pas, mais les mesures sont contre-productives", a justifié une participante. "Le report des soins pour d'autres maladies, comme le cancer, va avoir de graves conséquences. Notre santé mentale s'en trouve aussi affectée. Et garder les enfants enfermés n'est pas bon pour eux. Il faut maintenant épargner les hôpitaux, alors que les investissements les concernant ont été au plus bas lors de la dernière décennie."

D'autres manifestants mettent en doute l'utilité du port du masque et de la distanciation sociale, contestent l'existence d'une deuxième vague voire nient carrément la dangerosité du virus. Vers 15h00, la police a demandé aux participants de se disperser. La plupart ont obtempéré. Les derniers manifestants présents ont été dirigés vers la gare du Nord aux alentours de 15h45.