La Wallonie et Bruxelles ont avancé le couvre-feu à 22H. Une décision qui risque de compliquer encore plus le quotidien des personnes sans-abri.

A Charleroi, les capacités d'absorption seront atteintes, du moins pour les personnes qui souhaiteront passer la nuit dans les abris de nuit. Pour les autres, à Charleroi comme à Liège, il y aura une forme de tolérance accordée par la police pour ces sans-abris, tant qu'ils restent à la même place dans la rue durant toute la nuit. Il ne devrait donc pas y avoir de sanction.

Les centres d'accueil doivent également adapter leurs conditions d'accueil. A Charleroi, on a pu mettre moins de lits dans les chambres et on a renforcé les mesures d'hygiène.

Face à la diminution de places, l'abri de Charleroi a réagi en décidant de mettre bientôt sur pied un nouveau site d'accueil. "On va se déployer sur trois sites au lieu de deux, et développer 67 places d'accueil au lieu de 65. Donc le challenge, et chapeau aux équipes, était vraiment de permettre aux personnes qui sont à la rue de passer un hiver comme les autres hivers, sans cette crise du coronavirus. Donc ici ce sera fait. Malheureusement, on doit se déployer sur plusieurs sites, ce qui est compliqué pour les équipes, qui vont être réparties sur ces trois sites", a précisé Philippe Van Cauwenberghe, président du CPAS de Charleroi.