Les contaminations sont en hausse partout dans le pays et les demandes de tests suite à un contact avec une personne contaminée suivent la même courbe ascendante.

La capacité de test atteinte en 2 heures au CHR

Résultat, ce matin au centre de dépistage du CHR de la Citadelle, installé sur le parking P+R à la fin de l’autoroute d’Anvers à Vottem, les files ont commencé dès 6h du matin, tant du côté des voitures que des piétons, alors que le centre n’ouvre qu’à 7h30 jusqu’à 13h. Une plage horaire dictée par le nombre de tests possibles à analyser par jour, mais qui se révèle intenable vu le nombre de patients. A 9h30, les stewards gérant la circulation sont venus apposer une pancarte expliquant que la capacité de tests avait déjà été atteinte.

"5 heures de files au MontLégia"

Les personnes derrière cette limite ont été enjointe à rejoindre un autre centre de la région, mais la situation était la même partout selon Jean-Marie Schmetz, un des stewards : "On veut les envoyer sur des autres sites mais il y a des personnes qui nous disent qu’ils en viennent et qu’ils sont fermés aussi." Un jeune homme dans sa voiture confirmait : "C’est abusé quoi. Ces files c’est incroyable. Je suis allé au MontLegia (l’autre grand centre de dépistage ouvert en matinée à Liège, ndlr), il y a des files de 5h, de 6h. C’est trop."

"Hier j’ai fait 4 centres" sans parvenir à se faire tester

Parmi les recalés, des patients qui présentent des symptômes sont donc priés de retarder leur test. "C’est triste quand même parce que je ne me sens pas bien, j’aimerais quand même savoir où j’en suis", regrette Monique. Une autre jeune femme, elle, était tout simplement "dégoûtée" : "Je suis malade. Ça fait deux jours. Hier j’ai fait 4 centres, aujourd’hui c’est le premier que je fais et je suis là depuis à mon avis 1h30 dans cette file."

Le CHU ne teste plus que ceux qui ont des symptômes

Seule possibilité proche pour eux : le centre de dépistage du CHU de Liège, qui ouvre lui de 13h00 à 16h30. Mais là aussi, face à l’afflux ingérable de patients de la semaine dernière, on a pris des mesures. Depuis hier, seuls les patients avec des symptômes et une prescription médicale sont testés, ainsi que ceux qui doivent passer un test avant leur hospitalisation au CHU, les membres du personnel symptomatiques ou ayant eu un contact direct, et les étrangers avec un code SMS reçu du tracing.

Tests salivaires dans des centres récemment ouverts pour les autres

Les autres, donc les asymptomatiques qui ont eu un contact à risque ou qui rentrent de zone rouge et qui ont soit une prescription médicale, soit un code SMS du tracing, sont eux accueillis dans de nouveaux centres dépendant du CHU et ouverts en périphérie, où ils pourront faire un test salivaire et non naso-pharyngé, à condition d’avoir téléchargé un formulaire à compléter.

A noter que le CHU n’accepte plus de réaliser les tests de ceux qui veulent se rendre à l’étranger. Ils doivent se rendre dans des laboratoires privés et être testés à leurs frais.

Appel au fédéral

Les hôpitaux lancent un nouvel appel à l’aide. Ils réclament une meilleure coordination au niveau national et plus de moyens pour pouvoir tester tout le monde.

Pour répartir les tests :

Outre les 3 grands hôpitaux de Liège (CHU Sart-Tilman, CHR Citadelle et CHC MontLegia), voici les centres de dépistage accessibles dans la province et leurs horaires :

Tests salivaires :

CHU Esneux : 7h30-10h30

CHU Beaufays : 7h30-10h30

CHU Chaudfontaine : 7h30-10h30

CHU Fraiture : 8h-11h

CHU Haccourt : 7h30-9h30

CHU Tilff : 7h30-9h30

CHU Angleur : 7h30-9h30

CHU Soumagne : 7h30 - 10h30

Tous tests :

CHC Hermalle : 13h-15h

CHC Waremme : 13h30-15h

CHC Heusy (Verviers) : 13h-15h

CH Bois de l’Abbaye (Seraing) : 12h30-16h30