Le parc mosellan, qui a rouvert début juillet, fait l'objet de vives critiques sur Youtube, où une chaîne y diffuse un reportage d'environ 20 minutes.

Spécialisée dans la découverte de parcs d'attractions, la chaîne Youtube "EDBattraction" propose des critiques en vidéos basées sur l'expérience de son jeune créateur. Les parcs européens les plus renommés sont "testés", comme Europa Park, le Parc Astérix ou Walibi. Dernièrement, la chaîne s'est concentrée sur le parc mosellan Walygator, qui a rouvert ses portes fin juin avec trois mois de retard, conséquence de la crise du coronavirus. Et le moins que l'on puisse dire est que ce Youtuber, dont la chaîne compte plus de 13.000 abonnés, a la dent dure envers Walygator.

Sa vidéo, d'une durée de 19 minutes, est intitulée "Walygator, un parc géré par des amateurs". Les responsables apprécieront...

Dans sa vidéo, le Youtubeur, qui porte un masque comme tous les visiteurs et tout le personnel, critique la "gestion des flux" du parc lorrain et s'en prend "aux managers qui visiblement ne peuvent pas aider" et "se moquent des visiteurs", alors que les employés d'un restaurant sont dépassés par des clients formant "une queue de 15 mètres". Après avoir attendu "50 minutes pour manger", le Youtubeur conseille de ne pas "aller dans les restaurants" mais, "si vous le pouvez, de venir avec votre propre sandwich". "La gestion est catastrophique et ce n'est pas nécessairement lié au covid" affirme encore le Youtuber, à la fin de sa vidéo.

Une note positive, pour conclure: la chaîne loue des zones "plutôt jolis", la qualité de certaines attractions "plutôt sympas" comme le Monster qui est "une grosse dinguerie, d'une puissance folle!", et les efforts fournis par "les employés, super gentils et qui travaillent énormément".

Fin juillet, après presqu'un mois d'ouverture et compte tenu des mesures barrière mises en place, Walygator s'est dit "satisfait" du nombre de visiteurs enregistré: "Nous enregistrons -40% par rapport à N-1 pour le mois de juillet" nous ont répondu les responsables du parc.