Le parc animalier de Mont Mosan, en Belgique, est au coeur d'une polémique sur le bien-être animal après la diffusion d'une vidéo montrant des otaries tracter une embarcation avec des enfants.

Le parc Mont Mosan, situé à Huy, entre Namur et Liège, se définit comme "l'endroit idéal pour se détendre en famille". Pourtant, le voilà plongé dans un tourbillon de réactions négatives depuis quelques jours.

Une vidéo enregistrée au parc et partagée sur les réseaux sociaux début août montre des enfants prendre place dans une embarcation tractée par des otaries. Ces dernières déplacent le bateau grâce à un anneau passé en travers de leur cou. L'animation a fait réagir de nombreux internautes, qui jugent que le bien-être des mammifères n'est pas respecté.

Sur Facebook, l'association "C'est assez" a notamment appeler les internautes à écrire au parc pour lui demander l'arrêt de cette activité. Un message qui, malgré l'appel au respect de l'association, a dérapé: le directeur du parc, Jean-Marc Vanberg, dit avoir reçu de nombreux messages d'insultes voire des menaces de mort parmi les plaintes adressées à Mont Mosan.

"Je pense que les gens devraient davantage faire attention aux massacres de pauvres baleines qui ont toujours cours dans certains endroits du monde au lieu s’occuper d’un petit parc où les animaux ne sont pas maltraités" a-t-il réagi sur le site belge 7sur7. Surtout, il réfute tout mauvais traitement infligé aux otaries: "Les otaries ne sont pas attachées. Elles tirent le bateau grâce à un anneau qu’elles prennent dans leur gueule. C’est comme ça qu’on leur a appris à faire. Maintenant, peut-être trouvent-elles cela moins fatiguant de passer la tête dans l’anneau" avance-t-il.

D'après la presse belge, ce n'est pas la première fois que le parc est confronté à une polémique sur le bien-être de ses animaux. à l'époque, une association avait dénoncé l'ajout d'une trop grande quantité de chlore dans l'eau des bassins, ce qui aurait aveuglé des phoques et des otaries. Le directeur avait démenti ces accusations.