La Belgique a classé plusieurs territoires et pays comme le Luxembourg en zone orange. Une liste qui évolue en fonction de la situation pandémique.

Le SPF Affaires étrangères a sensiblement élargi samedi la liste des régions d'Europe où les voyages touristiques ne sont désormais plus autorisés en raison du rebond de Covid-19. La liste des régions en zone orange où les voyageurs sont invités à faire preuve de vigilance accrue a également été élargie.

Ainsi, en France, plusieurs départements sont désormais concernés. Il en va ainsi des départements du Nord et du Pas-de-Calais, du Haut-Rhin, et de la Haute-Savoie qui rejoignent donc l'Ile de France (excepté le département de Seine-et-Marne qui repasse en vert) et le Pays de la Loire qui étaient déjà -et restent- en orange.

Plusieurs personnes ont contacté la rédaction, regrettant que les règles soient "assez floues". "Je vais revenir de France (zone verte) et traverse le Luxembourg par autoroute avec un arrêt à la station service uniquement pour faire mon plein. Dois-je être mise en quarantaine à mon retour en Belgique?", nous demande Nathalie.

"AU MOINS 48H SUR PLACE"

La réponse est "non". Le ministère des Affaires Etrangères nous explique que l'on considère qu'un voyageur revient de "zone orange" lorsque qu'il a passé au moins 48h dans la zone concernée. Faire le plein, ses courses ou alors faire un séjour de moins de 48h en zone orange est donc tout à fait possible sans avoir besoin de se mettre en quarantaine à son retour.

À noter que la mise en quarantaine est une recommandation lors d'un retour de zone orange. Pour toutes ces destinations où la vigilance est accrue, les Affaires étrangères recommandent une période de quarantaine de deux semaines et un dépistage aux Belges revenant de ces zones. Quant aux régions en zone rouge, elles sont purement et simplement inaccessibles.