La préfecture de la région Grand Est a adressé un courrier aux élus locaux concernant le développement de l'A31bis. Elle confirme que la réalisation d'un tunnel "profond" est bien envisagé à Florange.

Il s'était fait oublier mais n'était pas bien loin. C'est bien sûr le projet d'A31bis que nous évoquons. Au mois de juillet, la préfecture de la région Grand Est a adressé un courrier aux élus locaux concernés par le futur tracé de l'autoroute pour évoquer l'avancement du projet.

Et c'est le contournement de Thionville qui nous intéresse plus particulièrement. À ce jour, deux tracés sont toujours possibles:

  • un parcours F4, qui passerait sous Florange grâce à un tunnel
  • un parcours F10, qui enjamberait la Moselle depuis Illange

"En parallèle, sur Thionville, des variantes de tracé sur les fuseaux F4 et F10 sont en cours d'élaboration et la variante d'un tunnel profond sous Florange est également en cours d'étude" confirme la préfecture.

Le maire de Florange Remy Dick s'est montré satisfait de savoir que l'étude d'un tunnel "profond" était en cours. L'option d'un tunnel, plus coûteux mais réclamé par les élus locaux afin de limiter la présence de l'autoroute en surface, est donc officiellement étudiée par l'Etat.

Dans son courrier, la préfète Josiane Chevalier explique également que des études de proximité sont en cours. Le confinement a toutefois obligé à reporter certaines mesures (pollution, bruit...), le trafic étant presque nul durant le printemps. "L'impossibilité d'avoir pu les réaliser au printemps comme prévu aura vraisemblablement un impact sur le calendrier prévisionnel" écrit la préfète. La mise en service de l'A31bis n'est de toute façon pas attendue avant au moins dix ans. Un point sur l'avancée des travaux sera fait à l'automne.