La police a dû intervenir à Metz dimanche après-midi alors qu'une mère de famille tenait son bébé au dessus du vide.

Opération délicate dimanche dans la rue du Général Délestraint à Metz. Une jeune femme hurle à sa fenêtre. Elle se trouve au deuxième étage d'un foyer social et tient des propos incohérents. Des passants, décident d'alerter les autorités messines qui envoient immédiatement des équipes sur place.

A leur arrivée, la police de Metz et la brigade anticriminalité trouvent un nombre importants de résidents rassemblés au bas de l'immeuble et apprennent que des enfants en bas-âge se trouvent dans l'appartement.

Les policiers ont donc décidé de monter dans les étages et d'essayer de communiquer avec la femme en question, sans succès. Elle refuse d'ouvrir la porte aux agents qui décident alors de passer par un appartement voisin.

C'est alors qu'ils constatent que la mère tient son bébé au dessus du vide. Les policiers restés derrière la porte de l'appartement prennent alors l'initiative de forcer le passage en cassant la porte à coup de pieds et de marteau.

L'obstacle dépassé, les agents se précipitent dans l'appartement, maîtrisent la mère et sauvent le bébé "in extremis" d'après la presse locale. Un incident qui finit bien puisque le bébé de 5 mois et un autre enfant de 7 ans qui se trouvaient dans l'appartement sont indemnes.

Pour sa part, la mère de famille a été admise à l'hôpital psychiatrique de Jury. Une enquête a été ouverte par la police de Metz qui a été félicitée pour son intervention exemplaire sur les réseaux sociaux et dans la presse locale.