La police de la zone Damme/Knokke-Heist a dû procéder à cinq nouvelles arrestations administratives dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-elle indiqué.

De nombreux jeunes étaient restés après la fermeture des bars et restaurants dans le quartier nocturne de Knokke-Heist, contrevenant ainsi aux règles de sécurité liées au coronavirus. Selon le chef de la police, une ouverture plus tardive des bars permettrait d'enrayer le problème.

Les cafés doivent fermer leurs portes au plus tard à 1h du matin en raison des mesures de sécurité liées au coronavirus. Beaucoup de jeunes ne veulent apparemment pas rentrer chez eux à cette heure, alors ils se rassemblent souvent sur la Alfred Verweeplein.

Dans la nuit de mardi à mercredi, des centaines de jeunes, dont principalement des Néerlandais, traînaient encore dans les rues. La police locale a dû s'assurer le soutien des zones de police environnantes pour maîtriser la situation.

La nuit de mercredi est restée relativement calme. Mais durant la nuit de jeudi à vendredi, la police a, à nouveau, dû procéder à cinq arrestations administratives. Trois mineurs étaient concernés.

Le chef de la police conçoit les avantages et les inconvénients de la fermeture à 1h du matin: "la décision est bien entendu défendable d'un point de vue sanitaire, mais 1h, c'est trop tôt pour les jeunes". Selon lui, une fermeture aux alentours de 03h00 du matin permettrait aux fêtards de sortir de façon progressive des établissements, et non tous au même moment comme c'est le cas actuellement.