Plusieurs kilos de cartouches, boîtes et sachets: des frontaliers venus acheter du tabac au Luxembourg ont été stoppés par des gendarmes meusiens... des "courses" qui risquent de leur coûter plus cher que prévu!

Pour les fumeurs frontaliers, ces dernières semaines de crise sanitaire ont dû laisser un goût amer, l'accès aux bureaux de tabac et stations-services étant proscrit à cause de l'épidémie de coronavirus. Mais depuis le déconfinement, et malgré les rappels à l'ordre des autorités, on note de plus en plus de personnes franchissant la frontière pour aller acheter le tabac vendu moins cher au Luxembourg.

Vendredi 29 mai, dans le cadre d'une opération de contrôle dans la zone frontalière avec la Belgique, des gendarmes du Groupe Local de Contrôle des Flux de Montmedy (GLCF) sont tombés sur un trio qui a choisi d'ignorer les règles douanières... ce qui risque de leur coûter gros!

Dans ce véhicule léger occupé par 3 personnes, les gendarmes découvrent en effet "8,950 kg de tabac (cartouches de cigarettes, boîtes et sachets de tabac) achetés au Luxembourg" rapporte ce lundi la Gendarmerie de la Meuse sur sa page facebook. Valeur totale de la marchandise: 1.116,60 euros. Celle-ci a été saisie et les occupants ont été remis aux autorités pour" importation de tabac sans déclaration aux douanes".

Rappelons que malgré le déconfinement, la France a annoncé le maintien des contrôles aux frontières jusqu'au 15 juin "au moins".

Rappelons aussi que d'ici là, les frontaliers n'ont le droit de passer la frontière que pour un motif professionnel ou pour un motif impérieux (rdv médical urgent, assistance à un tiers), et que la police veille, de nombreux frontaliers s'étant déjà fait coincer.

Et un dernier petit rappel émanant des douanes françaises sur les limites en matière d'importation de tabac:

© douane.gouv.fr