Depuis le début du confinement, les voitures n'était pas verbalisées pour le stationnement. Le retour à la normale met fin à cette tolérance.

En théorie, le stationnement est resté payant à Metz durant toute la crise sanitaire. Mais les agents ont été confinés comme tout le monde et n'ont donc ni contrôlé  ni verbalisé les voitures stationnées sur des emplacements payant.

Même pendant les premiers jours de déconfinement, la mairie de Metz a demandé de rester tolérant pour "d’encourager les clients à revenir en ville et donner un petit coup de pouce aux commerces", comme l'explique Guy Cambianica, adjoint à la mobilité, cité par le Républicain lorrain.

Mais depuis une semaine, les véhicules stationnés sur des emplacements payants sans ticket se voient gratifié d'une affichette bleue qui leur rappelle: "en raison du déconfinement, les contrôles en voirie reprennent à compter du 2 juin', il faut donc "régulariser les situations".

En cas de non-paiement du ticket (ou d’abonnement pas à jour), les automobilistes seront passibles d’un FPS (Forfait de post-stationnement) pouvant aller jusqu’à 30€.