Surprise à l'aéroport de Luxembourg ce lundi: le transfert des patients du Grand Est vers la République Tchèque a été annulé.

Cela devait être le dernier transfert de patients du Grand Est à l'étranger. Finalement, les six malades du Covid-19 en réanimation ne seront pas transportés en République Tchèque, à Brno, via l'aéroport de Luxembourg. L'opération a été annulée.

Quatre ambulances ont pourtant bien transféré ces patients du CHR Metz-Thionville vers le Findel, ce lundi matin. Un sixième malade, venant de l’Hôpital de Saint-Dizier, devait être acheminé en hélicoptère, rapporte ainsi le Républicain Lorrain. En outre, un Airbus A330 Phénix de l’armée de l’air s'est posé comme prévu vers 11h30 au Findel. Selon le quotidien lorrain, le CHR Metz-Thionville n'aurait pas demandé ces transferts. Côté Luxembourgeois, le CGDIS a confirmé que cette décision est venue de la France. L'agence régionale de santé du Grand Est (ARS) a confirmé l'abandon de l'opération à 12h22.

Les patients ont été ramenés vers les hôpitaux en Moselle, par ambulances.

LE PREMIER MINISTRE TCHÈQUE CONFIRME

En milieu d'après-midi, le Premier ministre tchèque Andrej Babis a confirmé l'annulation de l'opération après un entretien téléphonique avec son homologue Edouard Philippe.

M. Philippe "a exprimé ses remerciements, mais a dit que la situation en France s'est améliorée et qu'ils n'allaient pas profiter de notre offre", a dit M. Babis, cité par l'agence CTK.

"Ils sont reconnaissants pour notre solidarité, mais ont opté pour une autre solution", a-t-il ajouté.

"Encore mille fois merci au Premier ministre tchèque @AndrejBabis et à @FNBrno. La situation dans l’est de la France s'améliore, le Premier ministre @EPhilippePM a informé @AndrejBabis que les six patients pouvaient être traités sur place et ne seraient pas transférés", a confirmé l'ambassade de France sur Twitter.

Prague n'offrira pas ses capacités d'accueil de malades à un autre pays, a encore indiqué le Premier ministre tchèque. "Nous verrons", a-t-il dit.