La Belgique ne prendra pas de patients de l'étranger atteints du coronavirus. Les sollicitations en ce sens d'hôpitaux néerlandais et de l'Italie ont été refusées, a fait savoir le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès au journal 'De Tijd'.

Alors que de plus en plus d'Etats craignent la saturation de leur système de soins de santé face à l'afflux de patients atteints de Covid-19, les appels à la solidarité européenne se font de plus en plus pressants.

L'Allemagne a ainsi décidé de prendre en charge un nombre limité de patients italiens pour soulager les établissements de soins proches de l'effondrement. Le pays d'Angela Merkel prête également main forte à la France, avec le concours de la Suisse et du Grand-duché de Luxembourg, pour les malades d'Alsace, durement frappée par l'épidémie.

"Nous ne pouvons pas nous permettre d'accepter des patients de l'étranger"

Sollicitée par l'Italie et quelques hôpitaux néerlandais, la Belgique en revanche n'acceptera pas de patients de l'étranger. "Tant que nous n'avons pas atteint le pic de l'épidémie, nous réservons nos hôpitaux pour les personnes qui résident en Belgique", a appris 'De Tijd' de source proche du gouvernement.

Les frontières restent fermées pour les patients de l'étranger, a confirmé le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès (MR). Le système belge de soins de santé a encore de la marge.

"Mais nous ne pouvons pas nous permettre d'accepter des patients de l'étranger maintenant. Si nous manquons de lits à un moment donné et que nous avons accédé aux sollicitations de l'étranger, nous pourrons difficilement l'expliquer", poursuit la source citée par le quotidien. Si la Belgique devait atteindre le pic de l'épidémie avant d'autres pays, la prise en charge de patients étrangers reste néanmoins envisageable.