La situation "continue de s'aggraver" dans la région de France la plus touchée par l'épidémie de coronavirus. Mais des mesures de transfert et d'aides avec les pays voisins ont été mis en place.

Au 25 mars à 14h, 3068 personnes sont hospitalisées dans le Grand Est, dont 651 en réanimation soit 56 de plus qu’hier, rapporte l'Agence Régionale de Santé dans son dernier rapport.

774 personnes sont d’ores et déjà sorties d’hospitalisation, leur état de santé ayant été considéré comme rassurant. Depuis le début de l’épidémie, le nombre total de décès de patients déclarés par les établissements sanitaires du Grand Est s’élève à 506 en prenant en compte les personnes confirmées virologiquement positives au Coronavirus Covid-19 ainsi que les personnes non testées mais dont le décès est rapporté à une infection par Coronavirus.
Cette évolution confirme que la situation continue de s’aggraver. Il est absolument impératif de rester en confinement chez soi, de limiter au strict minimum ses déplacements extérieurs et de respecter strictement les mesures barrières, conseille l'ARS.

UN TRAIN MÉDICALISÉ

Un train sanitaire est opérationnel depuis ce mercredi 25. Il réalisera son premier transport de patients depuis Strasbourg vers les Pays de la Loire jeudi matin. Ce train sanitaire permettra l’évacuation de 20 patients actuellement en réanimation dans la région Grand Est, vers les CHU d’Angers, de Nantes, du Mans et de la Roche/Yon.

Dans le train mis à disposition par la SNCF, 4 patients seront installés dans chaque voiture, avec (pour chaque voiture) 1 équipe médicale constituée d’un médecin anesthésiste-réanimateur, 1 interne, 1 infirmier anesthésiste et 3 infirmiers. Les équipes médicales armant le train proviennent des CHU de Nantes, d’Angers et d’établissements de l’APHP en Ile-de-France. La manoeuvre est coordonnée par le SAMU de Paris.

Cette première opération entre dans le cadre de la stratégie globale des autorités sanitaires afin de soulager les territoires les plus touchés par l’épidémie, et est à mettre en lien avec les opérations réalisées par les Armées (Morhpée et Tonnerre). Elles pourront être amenées à se répéter, en fonction des besoins futurs.

DE NOUVEAUX TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS

Des transferts de patients du Grand Est ont pu être réalisés vers la Suisse, l’Allemagne (Sarre, Rhénanie Palatinat, Bade-Wurtemberg) et vers le Luxembourg.
Ainsi :

  • 11 transferts ont été réalisés le 22/03/2020 des hôpitaux Alsaciens (Mulhouse, Strasbourg et Colmar) vers l’Allemagne (2 en Rhénanie Palatinat, 4 dans le Bade Wurtemberg), 3 au Luxembourg et 2 en Suisse
  • 13 transferts ont été réalisés le 23/03/2020 dont 5 du CHR de Metz-Thionville vers la Sarre et 7 autres des hôpitaux alsaciens vers la Suisse, le Luxembourg, la Rhénanie Palatinat et le Bade- Wurtemberg.
  • 7 transferts des hôpitaux Alsaciens vers l’Allemagne (5) et le Luxembourg (2) ont été réalisés hier le 24/03/2020

Au total ce sont une quarantaine de lits de réanimation qui ont été mis à notre disposition par nos pays voisins.