Depuis lundi matin, l'Allemagne contrôle les frontières avec ses voisins. Le Luxembourg et la France sont notamment concernés.

Lundi et mardi, 530 automobilistes ont dû faire demi-tour à la frontière entre le Grand-Duché et le land de Rhénanie-Palatinat et 150 à la frontière avec la Sarre. Il faut avoir un motif pour passer la frontière. C'est ainsi que lundi et mardi matin, la police allemande a interdit le passage de la frontière à quelques 630 personnes. Actuellement, seuls peuvent entrer en Allemagne les travailleurs frontaliers, les transporteurs routiers et les artisans qui ont un chantier de l'autre côté de la frontière.

Mardi matin, les automobilistes étaient déjà nettement moins nombreux que la veille, selon un porte-parole de la police de la Sarre. De nombreux citoyens ont compris qu'ils ne pouvaient plus franchir la frontière. Les autorités locales ont également commencé à fermer des routes secondaires transfrontalières et à détourner ainsi la circulation vers les axes principaux, car le personnel n'est pas suffisant pour effectuer des contrôles à chaque ancien poste-frontière.

Les frontaliers qui travaillent au Luxembourg et habitent en Allemagne ou en France, peuvent télécharger sur le site du ministère un certificat à faire signer par leur employeur.

L'Allemagne a instauré ces contrôles à la frontière avec le Luxembourg, mais aussi avec la France par exemple.