Les gendarmes de Meurthe-et-Moselle ont intercepté un véritable danger public sur l'A31 fin janvier.

C'est une triste performance que relate cette semaine l'Est Républicain. Un automobiliste sous l'influence de stupéfiants a été contrôlé à 240 km/h au sud de Toul, sur l'A31.

D'après les informations communiquées par la préfecture et les gendarmes, l'homme a été intercepté par un peloton autoroutier entre le 20 et le 26 janvier. C'est lors de son contrôle qu'ils ont découvert qu'il avait consommé des stupéfiants.

Le conducteur, dont la vitesse retenue a été calculée à 228 km/h, risque plusieurs milliers d'euros d'amende, une longue suspension de son permis (déjà retiré provisoirement) voire de la prison.