Rapatrié dimanche de Chine, Philip est le premier Belge à avoir été contaminé par le coronavirus. Il témoigne.

Le Belge de 54 ans  infecté par le coronavirus et mis en quarantaine à l’hôpital Saint Pierre à Bruxelles s’appelle Philip et est originaire de Flandre occidentale. Rapatrié dimanche de Chine où il travaillait dans une usine située à 120 kilomètres de Wuhan, l’homme s’est confié au journal Het Laatste Nieuws, sur son état de santé.

Il témoigne: "Tout à coup, les docteurs sont venus me dire qu’ils avaient de mauvaises nouvelles pour moi. J’ai dû prendre une douche et ensuite on m’a donné un vêtement de protection, afin que je puisse être emmené en ambulance. Je suis maintenant ici, seul dans une pièce et sans grand confort", regrette-t-il.

L’homme se sent bien et ne présente aucun symptôme. Ce sont des analyses de son sang qui ont permis de détecter la maladie. Philip avoue avoir été surpris quand les docteurs lui ont annoncé la nouvelle : "Je ne suis pas entré en contact avec des personnes présentant des symptômes en Chine. Et dans l’avion qui nous a ramenés, il semble que je sois la seule personne infectée par le virus".

Très inquiet pour son épouse chinoise restée là-bas avec sa propre famille, Philip peut communiquer avec elle grâce à un ordinateur placé dans sa chambre d’hôpital. Il lui a conseillé de ne plus quitter leur maison : "A l'hôpital, elle est plus susceptible de devenir malade. Je lui ai juste dit qu’elle devait régulièrement vérifier sa température et bien manger. Heureusement, nous avons bien rempli le congélateur lorsque notre ville de Huangshi, située à 100 kilomètres de Wuhan, est entrée en isolement."

Cela fait 6 ans que Philip vit en Chine et il n'y avait encore jamais vu pareille situation. "Dans les supermarchés, les étagères sont vides", décrit-il à notre confrère de HLN. Philip souhaite désormais retourner auprès de sa femme le plus vite possible mais il n’est pas autorisé à quitter l’hôpital.