Le parking du Kinepolis de Thionville, où se garent chaque jour des frontaliers se rendant au Luxembourg en bus, est saturé. Une pétition a été lancée afin d'améliorer la situation.

Dans le secteur de Thionville, les frontaliers mosellans préférant le bus à la voiture frôlent la crise de nerf chaque matin, depuis quelques jours. Alors que ça circule au ralenti sur l'A31 dès 5h30, le parking P+R du cinéma Kinepolis déborde de véhicules aux alentours de 6h30. La situation s'est tendue depuis que les commerçants de la zone ont fait en sorte, depuis la fin d'année dernière, que leurs places de parking soient interdites aux personnes pratiquant le covoiturage. Et qui laissent donc leur véhicule sur place avant de rejoindre le Grand-Duché. Et hop! Cela représente 72 places en moins pour des frontaliers à qui les 468 emplacements du P+R ne suffisent désormais plus.

Une pétition a ainsi été lancée sur le site change.org, afin de soulager ces travailleurs lorrains qui empruntent quotidiennement les lignes de bus 300 et 301 en direction du Luxembourg. Adressée au maire de Thionville, Pierre Cuny, et à la Maison du Luxembourg, elle demande notamment "de négocier avec le Kinepolis afin d’augmenter sensiblement le nombre de places de stationnement attribuées aux frontaliers", de "trouver un arrangement temporaire avec les commerçants de la zone" et d'ouvrir l'accès aux terrains vagues à proximité.

UN FUTUR PARKING DE 750 PLACES

Forcés de se garer dans les rues du quartier ou dans des parkings de salles communales, chassés par les vigiles de certains magasins, il n'est pas rare que ces frontaliers s'en tirent avec une contravention.

"Chacun de nous est appelé à faire des efforts citoyens quant à l’économie et l’écologie. Les transports en communs contribuent à cet effort et c’est volontiers que nombre d’entre nous y participent en prenant les bus transfrontaliers – encore faut-il nous en donner les moyens en nous mettant des places de parking à disposition ! De plus, avec la politique volontariste du gouvernement luxembourgeois sur les transports en commun et la baisse du prix de l’abonnement des bus transfrontaliers au 1er mars 2020, le nombre de frontaliers utilisant actuellement leur véhicule personnel pourrait basculer vers une utilisation plus assidue des bus transfrontaliers" conclut la pétition.

Un P+R de plus de 750 places, cofinancé par le Luxembourg à hauteur de 50% (ce qui représente 2,5M€ sur 5M€ au total), est en construction dans la zone de Metzange, de l'autre côté de l'A31. Mais il ne sera prêt qu'à la fin de l'année.

© Agglomération de Thionville