Pour Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, le mouvement est devenu obsolète après l'annonce du Premier ministre samedi.

La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a jugé dimanche qu'il n'y avait "plus aucune raison" que la grève contre la réforme des retraites "se poursuive", au lendemain du retrait de l'âge pivot de 64 ans proposé par le Premier ministre aux partenaires sociaux.

"Il n'y a plus aucune raison que ce mouvement de grève se poursuive. Dès le mois de décembre, on avait donné [aux agents SNCF et RATP, NDLR] des garanties fortes sur la transition entre régime spécial et le futur système universel.

Aujourd'hui, un compromis a été trouvé avec les organisations syndicales qui sont dans le dialogue [...] Il y avait des préalables, ces préalables ont été levés", a-t-elle déclaré lors de l'émission BFM Politique en partenariat avec le journal Le Parisien.