Annoncée depuis plusieurs jours, l'opération escargot, en réaction à la future réforme des retraites portée par le gouvernement français, a duré un peu plus d'une heure sur l'A31 entre Thionville et Metz, jeudi.

Les syndicats l'avaient annoncé: l'opération escargot sur l'A31 a eu lieu jeudi, jour de grève en France, d'environ 12h30 jusqu'à 14h entre Thionville et Metz.

Selon le Républicain Lorrain, une cinquantaine de manifestants, 18 voitures et deux motos ont roulé à une trentaine de km/h sur l'autoroute. Les deux sorties Metz-centre ont été temporairement fermées.

Cette opération a eu des conséquences sur le trafic dans les villes proches de l'autoroute, comme à Mondelange.

À Metz, la circulation a été difficile au rond point Technopole, indiquait ITLF.

Un cortège d'environ 5.000 personnes a défilé à Metz, répondant à l'appel des syndicats et de gilets jaunes, pour cette journée de grève nationale. Les manifestants se sont réunis à 14h devant la gare avant de remonter l'avenue Foch, paralysant le principal accès autoroutier de la ville.

Étaient notamment présents: le CGT, le syndicat FO, l'Ogbl de Thionville ainsi que des gilets jaunes et des frontaliers franco-allemands.

Hormis quelques pétards particulièrement bruyants, la manifestation s'est déroulée dans le calme. Le cortège, après avoir remonté l'avenue Foch, a bifurqué vers la place de la République et le centre-ville, où sont installés les différents sites du marché de Noël. Plusieurs boutiques du centre-ville ont baissé le rideau au passage du cortège.

Vers 15h50, l'accès à l'A31 a été rouvert. En dehors de quelques petits tags faits au marqueur sur des vitrines, notre journaliste sur place n'a pas remarqué de dégradations particulières.