Le policier de Liège grièvement blessé après avoir reçu une balle en pleine tête lors d'un contrôle de routine se remet doucement.

Le policier liégeois Maxime Pans présente des signes de guérison. Ce mercredi, sa famille, qui se veut rassurante, donne de ses nouvelles. "Il continue de progresser. La canule de la trachéotomie a été retirée et il respire seul. Il parvient à reconnaître ses proches. Il est toutefois toujours trop tôt pour connaître les possibles séquelles et il reste très affaibli", indiquent ses proches via un communiqué relayé par la police de Liège.

Maxime Pans, 33 ans, travaillait depuis 10 ans au service intervention de la police de Liège. Il est originaire d'Alleur et a étudié d'abord au lycée d'Etat local, avant de rejoindre Saint-Barthélémy, à Liège, en option sciences-maths. Avec sa compagne Marie, ils ont un fils de 5 ans et des petits jumeaux âgés de 2 ans.

Il avait été grièvement blessé à la tête par un individu armé lors d'une intervention le 9 septembre dernier, rue de Visé, à Liège. Son collègue avait alors riposté en faisant usage de son arme de service et avait mortellement touché l'assaillant. Un drame qui avait ému la Belgique. Depuis, ses proches donnent régulièrement de ses nouvelles et s'émeuvent de l'attention de la population qui lui est portée. "Merci à tous, nous ne le dirons jamais assez", concluent-ils.