Mercredi, une infirmière de l'hôpital de Mercy a été reconnue coupable d'une erreur médicale par le tribunal correctionnel de Metz qui l'a pourtant dispensée de peine.

Les faits remontent à l'année 2015. L'infirmière traitait alors une patiente qui suivait un traitement expérimental contre le cancer du sein. Ce traitement prévoyait une injection dans la cuisse toutes les trois semaines et était présenté comme "moins lourd qu'une chimiothérapie".

D'après nos confrères de France Bleu, le traitement se passait bien jusqu'au 28 janvier 2015. Ce jour là, l'infirmière se trompe d'injection qui provoque, dans les heures qui suivent, le début d'une nécrose dans la cuisse de la patiente. Heureusement, l'hôpital réagit vite, effectue deux greffes de peau et curetages pour soigner la victime.

Toujours d'après France Bleu, cette erreur aurait engendré "des séquelles irréversibles". La patiente a donc porté plainte. Un premier dédommagement de 1.500 euros est proposé par l'hôpital. Trop peu pour la victime qui, suite à une décision de la justice administrative, obtient un dédommagement de 27.000 euros.

Elle porte ensuite plainte contre l'infirmière qui se serait, il y a quinze jours, excusée de son erreur pendant son audience. Mercredi, la justice a tranché: l'accusée a été reconnue coupable mais n'a pas été sanctionnée.