Un instituteur a été épinglé pour détention d'images pédopornographiques par les autorités.

Un instituteur qui exerçait à Vittel a récemment été convoqué à la gendarmerie après avoir été piégé par des lycéens qui se faisaient passer pour une jeune fille de 16 ans sur un site de conversation pour adolescents.

Il ne leur aura fallu que quelques jours pour fixer un rendez-vous avec le quinquagénaire à Vittel. A son arrivée, l'instituteur a compris qu'il s'était fait piéger. Les adolescents l'ont confronté avant d'alerter les autorités.

Face aux gendarmes, l'homme a admis avoir échangé avec les lycéens, pensant qu'il s'agissait d'une jeune fille et avoir accepté le rendez-vous à Vittel. Suite à ces aveux, les enquêteurs ont mené une perquisition au domicile de l'instituteur et ont saisi ordinateur, tablette et téléphone portable.

Résultat des courses: quelques dizaines d'images pédopornographiques ont été retrouvées sur le disque dur de son ordinateur. Cela lui a valu une nouvelle convocation en début de semaine. D'après les médias lorrains, il aurait avoué le visionnage de ces images mais pas leur téléchargement.

L'instituteur au casier vierge a été placé en garde à vue puis déféré mardi après-midi au parquet d'Epinal avant d'être présenté au juge des libertés et de la détention. Le magistrat a décidé de ne pas l'incarcérer dans l'attente de son jugement qui tombera le 27 août.

En attendant, il devra se soumettre à un contrôle judiciaire qui lui interdit toute interaction avec un mineur. Il doit également entamer des soins. Son avocate aurait déclaré à nos confrères lorrains: "Mon client souffre d’une addiction avérée et forte à la pornographie. Cela l’a amené sur des sites où il y a de tout, et notamment des clichés mettant en scène des mineurs."

Affaire à suivre.