Partie de Lorraine, "la tornade d'Uberach" avait dévasté des forêts et des habitations jusqu'en Alsace.

Entre 220 et 270 km/h: c'est la vitesse à laquelle soufflait la tornade qui a traversé l'est de la Moselle le 10 juillet 1968, entre 20h15 et 21h, d'après l'observatoire français des tornades et orages violents. Celle-ci, nommée alors "la tornade d'Uberach", s'était déclenchée sur le plateau lorrain dans la vallée de la Sarre entre Sarraltroff et Oberstinzel, à seulement cinq kilomètres de Sarrebourg.

Elle aura parcouru 55 kilomètres sur le territoire français, sévissant également dans le Bas-Rhin.

Cette tornade avait provoqué des dégâts importants en forêt, où des arbres ont été déracinés et déchiquetés (environ 125 000 m³ de forêt détruits), et dévasté plusieurs habitations dans la vallée de la Moder, où des maisons se sont retrouvées sans toit, des voitures et des pylônes à haute tension se sont renversés et des animaux ont été tués.

© Keraunos (Google Maps)

Après s'être évanouie sur une quarantaine de kilomètres entre Haguenau et la vallée du Rhin, la tornade avait repris en Allemagne, dans le secteur de Pforzheim, où elle avait parcouru 35 kilomètres. Le bilan fut plus lourd: "la tornade de Pforzheim" aura tué deux personnes, détruit une zone industrielle à Ittersbach et dévasté le sud de l'agglomération de Pforzheim.

À l'époque, le quotidien Les Dernières Nouvelles d'Alsace évoquait "plusieurs dizaines de millions de francs de dégâts" provoqués par la première tornade, celle d'Uberach. "Des milliers, des dizaines de milliers d'arbres ont été, en l'espace d'une seconde, déracinés ou brisés avec la même facilité que l'on brise une allumette" écrivait le quotidien, qui se demandait ce qu'il serait resté d'un village entier ou de la ville de Sarrebourg si la tornade était passé par là...