Vous êtes nombreux à régulièrement nous faire part de comportements égoïstes, inappropriés, inciviques voire illicites sur nos routes.

Christophe est un travailleur frontalier empruntant chaque jour l'autoroute E411 vers le Luxembourg. Ce jeudi, il déplorait la manoeuvre consistant à prendre une bretelle de sortie et poursuivre immédiatement par la bretelle d'entrée de l'autre côté.

"Quasi tous les jours, vers 8h, les bouchons commencent aux environs de la sortie 33 (Sterpenich). Et quasi tous les jours, j’observe deux types d’incivilités: - 1) des véhicules empruntent la bande de covoiturage (NDLR: dans une phase de test depuis quelques semaines) alors qu’il n’y a qu’une seule personne dans le véhicule... - 2) des véhicules empruntent la bretelle de sortie 33, traversent la route en haut de cette sortie (et donc la ligne blanche) pour directement remonter sur l’autoroute (et au final gagner quelques secondes...)", décrit-il.

"Ce type de comportement est presqu’exclusivement observé avec de grosses cylindrées ayant une plaque jaune... comprenez par là des travailleurs frontaliers belges qui se sentent tout puissants et intouchables car ils ont un gros salaire et une voiture de fonction de l’autre côté de l’autre côté de la frontière", affirme observer Christophe, estimant que la police devrait intervenir.

Le frontalier s'interroge aussi sur la bande de covoiturage testée en ce moment sur ce tronçon de l'E411 (un autre test se déroule dans le Brabant wallon). "Pourquoi ce tronçon inutile de co-voiturage a-t-il été aussi mal pensé et réalisé? Il aurait été plus judicieux de l’ouvrir aux bus, et améliorer la mobilité grâce à un bon système de bus, comme cela se fait pour les frontaliers allemands et français... Ceux-ci ont la chance d’avoir des relations en bus fréquentes aux heures de pointe", assure-t-il.