Le grand-duc Jean de Luxembourg, décédé mardi à 98 ans, a régné pendant 36 ans sur ce petit pays prospère situé au coeur de l'Union européenne avant de céder le relais à son fils Henri au tournant du siècle.

Il était un homme populaire, relativement proche du peuple. "Je suis triste avec tout mon cœur parce que c'était un homme très gentil et sympathique", témoigne une Luxembourgeoise.

Hospitalisé depuis la mi-avril pour une infection pulmonaire, il était encore apparu publiquement fin mars, à l'occasion d'un forum organisé par sa belle-fille, la grande-duchesse Maria Teresa, consacré aux violences sexuelles en zone de guerre.

Populaire, réputé simple et affable, l'ancien monarque, fines lunettes et moustache, vivait en retrait depuis son abdication en octobre 2000, et le décès en 2005 de son épouse Joséphine-Charlotte, soeur des anciens souverains belges Baudouin et Albert II, avec laquelle il a eu cinq enfants.

Cette union "a scellé le Benelux", mais il y a eu ensuite "une vraie proximité" entre les deux dynasties.

Selon nos sources, le roi Philippe et la reine Mathilde salueront la dépouille mortelle cette après-midi. Le roi Albert et la princesse Astrid devraient également faire le déplacement.

Les funérailles de l'ex grand-duc seront célébrées le 4 mai à la cathédrale de Luxembourg.