Le raccordement de l'A4 à Belval et Audun-le-Tiche devait être terminé cette année. Mais les travaux ont pris du retard et leur achèvement est reporté à 2022.

Chaque jour, ils sont des milliers à faire le trajet entre Audun-le-Tiche et Belval grâce à la nouvelle liaison Micheville. Un premier tronçon a été achevé en 2016, pour le plus grand bonheur des frontaliers qui gagnent (généralement) de précieuses minutes en évitant le centre-ville d'Audun et d'Esch-sur-Alzette.

Mais il ne s'agit que d'un premier tronçon. La liaison ne sera achevée que lorsqu'elle sera raccordée directement à l'autoroute A4 à Belval. Pour cela, il faut encore terminer un tronçon d'environ 1km, qui contournera la cité Raemerich et sera raccordé à l'A4 au niveau de la centrale Twinerg.

Or, les travaux ont pris du retard. Il suffit de rentrer sur l'A4 depuis le rond-point Raemerich pour apercevoir que le raccordement est loin d'être achevé.

ENFIN UNE LIAISON DIRECTE VERS LA FRANCE

Nos confrères du Quotidien ont contacté les Ponts et Chaussés pour faire le point.  Ces derniers rapportent que les travaux sont bien en cours, mais que pour l'instant, "seuls les deux ponts passant au-dessus de la N31 en direction de Sanem et celui enjambant le futur échangeur d'Ehlerange sont en construction". Les deux devraient être achevés d'"ici la fin de l'année".

Il faudra ensuite réaliser les travaux routiers proprement dits et le nouvel échangeur, qui sera constitué d'un pont et d'un rond-point.

Le rond-point Raemerich, situé au pied de l'A4, ne devrait plus servir donc qu'à diriger le trafic vers Esch, ArcelorMittal et Sanem, tandis que le nouvel échangeur se chargera d'accueillir le flux frontalier vers la France.

Ces travaux devrait durer plus de deux ans, donc une finalisation du chantier n'est pas attendue avant 2022, conclut Le Quotidien.